NETTALI.COM – L’ancienne ministre de la Santé a, au cours d’une session de mise à niveau sur les obligations contractuelles des entreprises extractives, donné quelques explications qui justifient la tendance baissière du coronavirus au Sénégal. Face aux journalistes, Eva Marie Coll Seck a indiqué que cet exploit a été possible grâce à beaucoup d’éléments.

L’ancienne ministre de la Santé évoque, à ce propos, le leadership politique fort du Sénégal.
Le Sénégal, avant que le premier cas ne soit déclaré, a tenu un Conseil présidentiel. Ça, c’est important pour un pays. Malgré le système de santé qui n’est pas au top, il y a eu un bon leadership”,, a fait savoir la présidente du Comité national de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE).

D’après Eva Marie Coll Seck, le leadership dans le système de santé s’est basé sur l’expérience de la lutte contre plusieurs épidémies, à l’image de la fièvre jaune et Ebola, et la création du Centre d’urgences et de secours.
L’ancienne ministre de la Santé a également loué le travail effectué par le service des maladies infectieuses ainsi que les performances de l’Institut Pasteur et l’Iressef.

Le Sénégal est un pays où, en 24 heures, vous avez les résultats des tests. Je connais un pays riche où les gens attendent 10 jours pour recevoir les résultats“, indique-t-elle. Et l’obtention précoce de ces résultats, permet, selon Eva Marie Coll Seck, de retracer les contacts du malade afin de pouvoir les pister, les isoler pour arrêter la chaine de la
contamination du virus.

A côté de cela, la présidente du comité national de l’ITIE, s’est également réjouie de la stratégie de communication déployée, avec la diffusion d’informations sur la Covid-19 dans toutes les radios, les chaînes de télévision, les journaux et les réseaux sociaux.

Dans le même sillage, poursuit-elle, l’approche communautaire, la solidarité avec la distribution de kits alimentaires et la création du Fonds-Covid-19 ont contribué au succès noté dans la lutte contre la pandémie.

Enquête