NETTALI.COM- Le week-end dernier, la pêche a été fructueuse pour les Douanes sénégalaises. Elles ont saisi une tonne de faux médicaments et de chanvre indien.

Dans le cadre du démantèlement des réseaux et couloirs de trafic international de drogue et de produits prohibés, les Douanes sénégalaises ont mené une opération “coup de poing’’ à Kaolack et à Kaffrine.

A cet effet, une tonne de faux médicaments et de chanvre indien a été saisie. “Au cours de l’opération, la brigade mobile des douanes de Kaffrine a intercepté une Berline remplie de faux médicaments en plein cœur de Kaffrine. Prise en filature puis en chasse depuis la frontière, la Berline s’est engouffrée à vive allure dans la ville de Kaffrine, au mépris de la vie des populations qu’elle pourrait mettre en danger’’, rapporte le communiqué du bureau des relations publiques de la Douane.

Le document d’ajouter  “les éléments de la BM de Kaffrine, qui maîtrisent bien le terrain, ont mis un dispositif de manière à éviter des incidents collatéraux. Lequel dispositif a permis de dérouter la Berline vers la zone marécageuse du quartier Escale de Kaffrine où le véhicule des trafiquants s’est embourbé et a terminé sa course. Ainsi, 426 kg de médicaments contrefaits d’une valeur de 18 557 000 F CFA ont été découverts dans la Berline. Il s’agit essentiellement de produits aphrodisiaques’’.

Par ailleurs, informent toujours les soldats de l’économie, une opération “coup de poing’’ a également permis au poste des douanes de Saboya de mettre la main sur “240 kg de chanvre indien conditionnés dans 9 colis. La saisie est réalisée le lundi 5 octobre 2020 à Keur Socé, dans le département de Kaolack’’.

Toujours au cours de la même journée, soit “quelques heures plus tard, les agents de la brigade mobile des douanes de Guiguinéo interceptent une Peugeot 406 et une motoJakarta transportant 300 kg de “yamba’’. La saisie a eu lieu suite
à une embuscade dressée aux environs du pont de Keur Mbouky.

Les soldats de l’économie évaluent la  contre-valeur totale de ces drogues et des moyens de transport saisis lors de ces deux opérations, à 46 millions de francs CFA environ.