NETTALI. COM- Une plainte plane sur l’Office des forages ruraux ( Ofor). Elle est brandie par Touba Ça Kanam, accusé d’être à l’origine de la pénurie d’eau vécue durant le Magal.

Les responsables de Touba Ca Kanam sont très remontés contre ceux de l’Office des forages ruraux qui les accusent d’être à l’origine du manque d’eau constaté dans certains quartiers de la capitale du mouridisme.

Outrés par ces accusations qu’ils jugent diffamatoires, les responsables de Touba Ca Kanam, au sortir d’une réunion, ont annoncé qu’ils vont déposer une plainte contre l’Ofor pour laver leur honneur.

Et, d’après leur chargé de communication. Moustapha Mbaye , ce qui les irrite le plus c’est que, dans le cadre des travaux entamés à Touba, la conduite 106 de Ndamatou n’est pas concerné.

Pour l’un des agents de l’Ofor contacté par EnQuête, le manque d’eau est causé par les travaux de terrassement de Touba Ca Kanam. « Du fait des interventions des tiers sur le réseau, il y a eu quelques dégradations, quelques casses dont les réparations exigeaient nécessairement la fermeture de forages. Lesquels ont mis du temps à être remis en service totalement, pour avoir l’eau partout », avait déclaré le Gouverneur de la Région de Diourbel, rassurant que la situation revenait s’améliore de jour en jour.

L’organisation avait rejeté ces accusations en soutenant avoir plutôt mis ses moyens à la disposition des autorités pour la réparation des tuyaux endommagés. “Touba ca kanam n’a rien à voir avec le manque d’eau à Touba“, insistent des membres de la structure.