NETTALI.COM – Invité de l’émission Grand Jury de Rfm de ce dimanche, Mansour Faye n’a pas voulu donner son avis sur la question liée à un éventuel troisième mandat du président Macky Sall. Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale a tout simplement laissé au Conseil constitutionnel le soin de valider ou non la candidature de l’actuel locataire du palais en 2024.

Macky Sall va-t-il briguer un troisième mandat ?
En tout cas, dire que le patron de l’Apr ne peut pas briguer un troisième mandat semble être une lèse-majesté. En effet, tous les responsables politiques de la mouvance présidentielle qui avaient négativement répondu à cette interrogation ont perdu leur poste.

Interpellé sur cette question, Mansour Faye s’est abstenu de donner son avis.

Pour le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, seul Conseil constitutionnel est habilité à répondre à cette interrogation.

” Cette question, il faut la poser au Conseil constitutionnel. C’est à ce conseil de décider du troisième mandat de Macky Sall. Le Sénégal est un pays démocratique mais ma conviction, c’est que si Macky Sall devait se représenter dès demain, il gagnerait les élections avec 60 % des voix “, a fait savoir le frère aîné de la première dame, Marième Fall Sall.

Malgré l’insistance de Babacar Fall qui demande si le Conseil constitutionnel valide la candidature de Macky Sall, ce dernier va-t-il se présenter pour un troisième mandat ? Une question à laquelle Mansour Faye n’a pas souhaité répondre.

“Êtes vous intéressé par le fauteuil présidentiel ?”, relance le journaliste. ” C’est Macky Sall qui m’intéresse“, dira-t-il.

Par ailleurs, l’édile de la ville de Saint-Louis n’a pas manqué de répondre à ses détracteurs.
A l’en croire, il n’est pas ministre parce qu’il est le gendre du chef de l’Etat.

Je ne suis pas ministre parce que je suis le frère de la première dame. J’ai commencé à travailler avec Macky Sall depuis 2004. Donc, c’est normal qu’il ait confiance en moi“, précise-t-il.