NETTALI.COM  – Rien ne va plus dans les rangs de Benno Bokk Yakaar à la Médina. L’assemblée générale convoquée mardi pour choisir le candidat n’a pu se tenir. Cheikh Ba accuse le ministre Seydou Gueye de l’avoir insulté de mère.

Sur la route des locales de 2022, Benno Bokk Yakaar ne semble pas plus sereine que les coalitions de l’opposition. A l’instar d’autres localités du pays, ça a volé bas mardi à la Médina. L’assemblée générale convoquée pour choisir le candidat de Benno n’a pu se tenir. Et chaque camp accuse l’autre. Mais c’est surtout entre les aperistes que les choses se gâtent. Le ministre Seydou Gueye et Cheikh Ba, directeur de la Caisse des dépôts et consignations se regardent désormais en chiens de faïence.

La Médina réelle et le peuple de Benno, pas le Benno virtuel d’individus à la représentativité fort douteuse, étaient assurément à nos côtés“, a réagi Cheikh Ba suite à l’annulation de l’assemblée générale d’investitures. Il ajoute : “Je tiens cependant à condamner, avec la dernière énergie, les propos insultants et méprisants du ministre Seydou Gueye qui s’en est pris à cette brave dame et cette dame brave qui m’a allaité et qui a fait de moi ce que je suis. Ma mère. Même notre plus grand adversaire n’est pas encore tombé dans cette inélégance verbale et cette haine qui s’exprime maintenant publiquement.” “Je dirai juste, pour l’instant, comme tout le monde, que ce sont là, ici, les règles du jeu politique. Je dénonce ses tentatives éhontées de me faire passer pour un corrupteur parce que j’aide les populations médinoises , avec les moyens que Dieu m’a donnés, obtenus à la sueur de mon front ( il n’a qu’à prouver le contraire). Ces moyens qui ont d’ailleurs profité à beaucoup. Je m’en arrête là.
Je m’insurge contre les propos mensongers et révoltants tenus lors de la conférence de presse de son camp“, a fustigé Cheikh Ba. Qui, “malgré tout”, lance “un appel à tous les sympathisants, et surtout aux jeunes, pour nous faire confiance et éviter la violence sous toutes ses formes. La victoire du camp présidentiel et de nos alliés locaux est aussi à ce prix“.

Pour sa part, Seydou Gueye a dénoncé l’annulation de l’assemblée générale d’investitures. Car, à l’en croire, le vote lui était largement favorable. Jetant des pierres dans le jardin de Cheikh Ba, il lance : “On ne construit pas la Médina avec la corruption ou en faisant des Médinois des dépendants. La Médina a des valeurs.”