NETTALI. COM- Ce 26 septembre 2020 marque la 18ème commémoration du naufrage du bateau « Le Joola ». A l’occasion, le ministre Sidiki Kaba salue les efforts de l’Etat dans la prise en charge des familles des victimes.

1863 ! C’est le nombre de personnes décédées dans le naufrage du bateau « Le Joola ». C’était le 26 septembre 2002. Cette catastrophe maritime, considérée comme la plus grande dans le monde, avait plongé le Sénégal dans une tristesse indescriptible.

18 ans après, la douleur est toujours vivace chez les familles des victimes qui, ce samedi, ont pris part à la cérémonie de commémoration, à Ziguinchor, présidée par le ministre des Forces Armées, Me Sidiki Kaba.

Ce dernier a, lors de son discours, salué les efforts de l’Etat dans la prise en charge des familles des victimes. « Ce navire qui a sombré dans l’océan atlantique a emporté un condensé du Sénégal et du monde dans la diversité sociale culturelle et religieuse. Il a aussi brisé des rêves, des projets et des avenirs prometteurs. Le temps n’altèrera jamais notre indicible douleur mais il devra être le témoin de notre engagement à honorer la mémoire de nos disparus », a-t-il déclaré.

Selon lui, il s’agira, à travers notre volonté commune, de continuer la prise en charge des préoccupations de leurs familles, la symbolique d’un espace de recueillement et de souvenir ainsi que le développement socio-économique de la Casamance dans la paix et la sécurité. « Le président de la République a toujours inscrit la Casamance dans ses priorités et porté une attention toute particulière à ce douloureux dossier du naufrage du bateau le Joola. A ce titre, des acquis importants ont été obtenus. Il s’agit notamment de la gare maritime de Ziguinchor, du quai de la gare maritime de Karabane et l’université de Ziguinchor », ajoute-t-il.