NETTALI.COM  – Sénégalais parti gagner sa vie en Libye, Abdoulaye Baldé a connu une fin particulièrement triste. Il a été froidement assassiné par un Libyen avant d’être enterré sur sa place. Sa famille est en colère contre les autorités sénégalaises.

Une fin triste. Ainsi se résument les derniers jours du jeune Abdoulaye Baldé. Parti en Libye, il y a quatre ans, pour tenter de gagner sa vie, il ne savait pas qu’il ne renverrait plus jamais sa famille restée au pays.

Pourtant, Baldé se débrouillait plutôt bien jusqu’à mardi dernier. Ce jour-là, le jeune homme avait rendez-vous avec la mort. Employé dans une station de service, il sert du carburant à un Libyen. Mais les deux hommes ne s’entendent pas sur le prix. Eclate alors “une petite altercation“. “Un noir ne manque pas de respect“, aurait dit le Libyen avant de sortir son arme et tuer froidement le jeune Baldé. Dans un pays presque sans Etat, il est alors difficile d’arrêter le meurtrier. Malgré tout, une autopsie est effectuée sur le corps.

Seulement, le corps est immédiatement rendu aux Sénégalais établis sur place. Ces derniers informent la famille qui saisit les autorités sénégalaises, notamment Moïse Sarr, secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur. D’après un frère du défunt, Sarr a pris les coordonnées des Sénégalais qui vivaient avec le défunt. “Mais il ne les a jamais appelés“, dénonce notre interlocuteur. C’est ainsi qu’au bout de trois, le corps qui commençait à se décomposer est enterré sur place. Aujourd’hui, la famille est très remontée contre les autorités. Elle qui espérait juste une assistance de l’Etat afin que le défunt Abdoulaye Baldé soit dignement enterré auprès des siens.