NETTALI.COM – L’agent de police en service à la direction de la Police des étrangers et des titres de voyage (Dpetv), Mame Sémou Diouf,  a été retrouvé mort à son domicile aux Parcelles assainies. Selon les premières constations, il se serait tiré une balle à la tête.

L’agent Mame Sémou Diouf, qui était en fonction à la Direction de la police des étrangers et des titres de voyage (Dpetv), aurait mis fin à ses jours ce jeudi chez lui aux Parcelles Assainies. Il se serait tiré une balle à la tête. Il n’est pas mort sur le coup. Il a été transporté à l’Hôpital général Idrissa Pouye de Grand-Yoff où il avait été admis en réanimation.
Il a finalement succombé à ses blessures.

Sa famille rejette le suicide : «Sémou n’aurait jamais mis fin à sa vie»

Aux Parcelles assainies, de même que dans les rangs de la police, l’on se pose des questions sur le mobile véritable cet acte. Le défunt est en effet dépeint comme un homme jovial et qui croquait la vie à pleine dents.

«Sémou n’est pas du genre à se suicider. En plus d’être un bon croyant, il était très attaché à ses proches et il aimait la vie. Il n’avait jamais affiché un instinct suicidaire. Il était en possession de toutes ses facultés mentales. Sémou n’aurait jamais mis fin à sa vie», soutient un de ses collègues.

Sa famille rejette la thèse du suicide. “J’ai été choqué quand j’ai vu les informations le donnant pour suicidaire. Rien dans son comportement ne laisse une seule seconde penser à un penchant suicidaire”, rejette son oncle, El Hadji Cheikh Sidya Diouf.

«Depuis une semaine, Mame Sémou Diouf n’est pas venu au travail»

Selon nos informations, le défunt qui était en service à la Direction de la police des étrangers et des titres de voyage (Dpetv), communément appelé Direction des Passeports, n’est pas allé au travail depuis une semaine, parce que «alité».

Le procureur de la République a ordonné une autopsie, conformément aux dispositions de l’article 66 du Code de procédure pénale qui prévoit une telle démarche pour élucider «une mort violente».