NETTALI.COM  – Les militaires maliens ne sont pas prêts à quitter le pouvoir de sitôt. Au cours des négociations de ces dernières 48 heures avec une délégation de la Cedeao où ils ont proposé de diriger une transition de trois ans avant de céder le pouvoir aux civils.

Une transition de trois ans dirigée par un militaire. C’est ce que la junte au pouvoir au Mali a proposé à la délégation de la Cedeao partie négocier un retour à la normale après le coup d’Etat du 18 août dernier qui a renversé Ibrahim Boubacar Keita. Les pourparlers se poursuivent à Bamako notamment sur le sort d’IBK et son Premier ministre.

“La junte a affirmé qu’elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l’État malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’État”, a indiqué, à Radio France internationale, une source au sein de la délégation ouest-africaine à Bamako. Ce qu’un responsable de la junte a confirmé.  Il parle de “trois ans de transition avec un président militaire et un gouvernement en majorité composé de militaires”.