NETTALI.COM – La Cedeao et le président Macky Sall ont failli à leur mission sur la crise malienne. C’est du moins l’avis de Me El Hadji Diouf qui s’est prononcé ce dimanche à l’émission Grand Jury de Rfm.

Connu pour ses prises de position, Me El Hadj Diouf se dit déçu de la position de la Cedeao sur la crise que traverse le Mali.

La posture de la Cedeao est indigne. C’est de la pire fumisterie. En Gambie, elle a été ferme, allant même jusqu’à donner un ultimatum au président Yaya Jammeh. Les forces militaires avaient été mobilisées pour intervenir. Mais pourquoi n’a-t-elle pas fait de même au Mali“, s’est interrogé l’avocat du peuple.

A en croire Me El Hadji Diouf, la Cedeao doit vite intervenir pour rétablir Ibrahima Boubacar Keïta dans ses pouvoirs.

Le coup d’État actuel au Mali n’est pas encore une réussite. Si les forces de la Cedeao interviennent vite, ils peuvent installer le Président IBK élu démocratiquement par des millions de Maliens dans ses pouvoirs. Parce que personne ne doit s’aventurer à prendre les pouvoirs par les armes“, a laissé entendre le leader du PTP.

Ibrahima Boubacar Keita a été élu par les Maliens. Il a été délogé par des putschistes, sous le regard de la Cedeao. Au lieu d’agir, la Cedeao adoube même ces putschistes“, poursuit-il.

Très en colère contre les chefs d’Etat de la Cedeao, le candidat déclaré à la présidentielle de 2024 n’a pas épargné pas le président Macky Sall, qui dit-il n’a pas joué son rôle dans cette crise malienne.

La position de Macky Sall sur le Mali est erronée en ce sens qu’il a déclaré qu’il faut que ce pays soit sauvé sur le plan humanitaire. Et ce qui se passe au Mali est extrêmement grave qui risque de se retourner contre Macky, parce qu’il a laissé faire, contrairement à son intervention en Gambie. Macky Sall a commis une erreur a voulant chercher une porte de sortie pour les putschistes“, conclut Me Diouf.