NETTALI.COM – Alassane Ouattara a été officiellement investi candidat à la prochaine présidentielle ce samedi. Lors de son discours d’investiture, le chef d’Etat sortant a justifié sa candidature ; non sans menacer de ses foudres ses adversaires.

” Tous les observateurs de bonne foi savent bien qu’étant dans la Troisième République, il n’y a pas de rétroactivité, rien ne m’empêche d’être candidat “, a déclaré Alassane Ouattara à l’ouverture de la convention ordinaire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) pour l’Investiture de son candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Devant les militants et sympathisants du RHDP réunis ce samedi 22 août 2020 au stade Félix Houphouët-Boigny (FHB), là où s’est tenue ladite convention, Alassane Ouattara a soutenu que certaines voix se sont élevés contre sa décision de candidature avec une interprétation “erronée” de la troisième République en oubliant qu’il en est “le principal initiateur”.

“Cette constitution, je l’ai faite pour la Côte d’Ivoire, pour les Ivoiriens donc quiconque que moi connaît mieux cette Constitution, personne. Alors, qu’ils arrêtent d’intoxiquer les Ivoiriens ” a martelé Alassane Ouattara.

Commentant l’actualité socio-politique, le candidat du RHDP a fait savoir à l’opposition que les marches et violences ne résolvent rien. “On n’a pas besoin de casser, brûler, instrumentaliser les enfants et les jeunes pour nos convictions personnelles”, a-t-il lancé. Pour Alassane Ouattara, la voie légale pour dire non à un nouveau mandat c’est dans les urnes, malheureusement les groupements et partis politique de l’opposition ” ont peur”. “Ce sont des peureux. Allons-y aux urnes et le peuple va nous départager. Le temps des coups d’Etat est passé. Le temps d’arriver au pouvoir par accident est terminé. Ceux qui voudront s’aventurer dans la violence auront de mes nouvelles. À bon entendeur salut !” a prévenu Alassane Ouattara.