NETTALI.COM – Macky ne compte pas asphyxier le Mali dans cet embargo décidé par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il a fait part sur twitter, de l’invitation qu’il a faite à ses pairs d’écarter certains produits. 

Les denrées de première nécessité, les produits pharmaceutiques et pétroliers ne seront pas concernés par l’embargo imposé au Mali par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La précision a été faite, jeudi 20 Août par le chef de l’Etat Macky Sall. “Mali : Ce matin, lors du sommet extraordinaire, j’ai appelé la CEDEAO à réapprécier les sanctions annoncées, pour tenir compte des impératifs humanitaires. Les denrées de première nécessité, les produits pharmaceutiques et pétroliers ne seront pas concernés par l’embargo’’, a-t-il twitté.

Le président Sall a, par ailleurs, déploré sur son compte twitter le coup de force contre son homologue malien. “Il nous faut agir avec responsabilité et célérité afin d’éviter que le Mali sombre dans un vide institutionnel et dans une impasse politique. Le coup de force contre un président démocratiquement élu constitue une violation du protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance. Nous l’avons fermement condamné’’, dit-il.