NETTALI.COM – Cinq mois depuis le début de la pandémie du Coronavirus, le Sénégal connaît une nouvelle vague de contamination. C’est du moins l’avis du directeur de la prévention au ministère de la Santé. Pour Dr Mamadou Ndiaye, invité de Grand Jury de ce dimanche, l’effet Tabaski explique cette tendance.

Les déplacements liés à la fête de Tabaski n’ont pas aidé à endiguer le Coronavirus, au contraire ils ont été source de propagation du virus surtout des cas communautaires.

Nous pensons que c’est une nouvelle vague de contamination en toute analyse assez restreinte. Nous pensons l’effet Tabaski y à contribuer. Les gens ont voyagé avant la tabaski et après la tabaski. En 14 jours, la personne peut se contaminer“, a expliqué Dr Mamadou Ndiaye.

Interpellé sur le pic que le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, avait évoqué, Dr Mamadou Ndiaye défend son patron.

La maladie a évolué. Elle a eu des niveaux qu’on a jamais atteints. 179 cas en mai, et depuis on pas atteint ces chiffres. Donc si vous voyez des chiffres qui n’ont pas augmenté et qui ont tendance à baisser. On peut penser au pic. Mais il y a eu l’effet rebond. C’est très difficile de prévoir un pic“, détaille Dr Ndiaye.

A l’en croire, la pandémie est loin d’être maîtrisée. Elle peut même durer jusqu’à l’année prochaine.