NETTALI.COM – Macky Sall regrette-t-il d’avoir tiré à boulets rouges sur la presse sénégalaise qu’il accuse d’avoir “noirci le tableau” dans le traitement médiatique du coronavirus ? En tout cas, après la riposte musclée des journalistes, réagissant aux propos du chef de l’Etat, c’est la coalition présidentielle qui monte au créneau pour soutenir autre chose.

Benno Bokk Yakaar n’est pas tout-à-fait d’accord avec son chef qui reproche aux médias sénégalais une “couverture alarmiste” de la crise du Covid-19. En clair, le secrétariat exécutif permanent de la coalition présidentielle salue le travail de la presse sénégalaise dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Appréciant à sa juste mesure le rôle inestimable de la presse dans la lutte contre la pandémie actuelle, le Sep/Bby réitère ses félicitations à l’ensemble des professionnels des médias et les exhorte à être le relais des mesures prises par les pouvoirs publics et le personnel de santé“, écrit Benno Bokk Yakaar dans un communiqué.

Mieux, la coalition condamne le saccage des locaux du journal “Les Echos” et réaffirme son “attachement” à la liberté d’expression et aux principes qui fondent la profession de journalisme.

Il est impératif d’accroître la sensibilisation des populations notamment des jeunes afin d’engager une dynamique communautaire seule susceptible de limiter l’extension de la maladie“, recommande la même source.

La presse ne doit pas alarmer les populations“, a, pour mémoire, dénoncé le président de la République lors d’un conseil présidentiel tenu jeudi sur la gestion de la Covid-19. “La situation du Sénégal n’est guère inconfortable comparée à tout ce qui se fait à travers le monde“, avait soutenu le chef de l’Etat.