NETTALI.COM – Les messes publiques ne vont pas reprendre le 15 août prochain comme certains fidèles chrétiens l’espéraient. L’Eglise catholique a décidé de maintenir la fermeture de ses portes pour éviter la propagation de la Covid-19.

L’Eglise catholique sénégalaise n’est pas dans les dispositions de rouvrir ses portes. Moins de 24 heures après que de nouvelles mesures ont été prises pour lutter contre la propagation de la maladie du Coronavirus, elle a fait un communiqué pour annoncer que les lieux de culte chrétien demeurent fermés. “Nous, vos Pères Évêques du Sénégal, maintenons notre fervent appel à la persévérance dans la patience et la prudence. La situation actuelle ne milite pas en faveur d’une reprise immédiate du Culte chrétien. Bien sûr, les églises demeurent ouvertes aux fidèles pour des dévotions personnelles“, mentionne-t-on dans le communiqué.

Le document indique que certaines sollicitations d’ordre pastoral (Baptême, Mariage, Funérailles…) sont laissées à l’appréciation des Prêtres qui devront, dans un esprit de dialogue avec les fidèles laïcs et de communion pastorale, s’assurer que tout se fasse dans le respect des mesures barrières. Ce, avec un nombre restreint de fidèles, pour ne pas favoriser la propagation de la maladie. “Ce qui prime, c’est la vie et la santé des personnes qu’il ne faut pas mettre en danger. Comme vous le savez, frères et sœurs bien-aimés, nos Églises particulières sont confrontées à des situations d’urgence en prévision de la prochaine Année Pastorale 2020-2021, avec des Ordinations sacerdotales et des Professions religieuses“, signale le communiqué. Compte tenu du contexte de la pandémie, ces cérémonies ne peuvent se faire que dans un cadre restreint et dans le respect des mesures sanitaires que requiert la situation, avec le souci permanent de protéger la vie humaine.

De même, l’Eglise demande aux fidèles, à l’occasion de la prochaine fête de l’Assomption, le 15 août, d’éviter les déplacements et les regroupements habituels, et d’invoquer, avec ferveur, la protection maternelle de Marie pour nos familles, notre pays et le monde entier.