NETTALI.COM – Lâché par son Angers depuis sa blessure au genou en 2019, Cheikh Ndoye reproche au club angevin de ne pas avoir honoré une promesse d’embauche. L’audience de conciliation aux prud’hommes entre l’international sénégalais de 34 ans et Angers aura lieu le 10 septembre.

La traversée du désert continue pour Cheikh Ndoye. Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou, lors d’un match amical avec les Lions du Sénégal sur une pelouse catastrophique du stade Léopold Sedar Senghor, en mars 2019, l’imposant milieu de terrain n’a plus rejoué depuis lors. Cela lui a valu également des déboires avec son club, le Sco d’Angers, qui a refusé d’honorer une promesse de contrat. Suffisant pour que l’international sénégalais traîne le club français dont il a porté le brassard de capitaine pendant plusieurs saison.

Lors de son retour de prêt de Birmingham à Angers en juin 2018, Cheikh Ndoye avait signé, dans le cadre de ce prêt, une promesse d’embauche pour deux saisons (2019-2020 et 2020-2021) avec le SCO Angers. En 2018-2019, le milieu de terrain de 34 ans a disputé 27 matchs avant de se blesser gravement au genou en mars 2019 lors d’un match entre le Sénégal et le Mali. C’est lors de ce match qu’il a contracté la blessure qui s’est révélée plus grave que prévue, au point de lui faire manquer la Can 2019 quelques mois plus tard.

Le club n’a ensuite pas honoré cet engagement et le Sénégalais, qui n’a pas rejoué depuis, a décidé de saisir le conseil des prud’hommes d’Angers.
Selon l’Equipe, l’audience de conciliation avec son ancien club a été fixée au 10 septembre, soit le lendemain de celle concernant Olivier Pickeu, ex-directeur sportif du SCO, licencié il y a quelques semaines.