NETTALI. COM- Deux séries jugées perverses sont dans le viseur de Jamra. L’Ong œuvrant pour la préservation des valeurs morales a décidé de porter plainte contre les fils ” Infidèles ” et “Rewolene” devant le Conseil national de régulation de l’audiovisuel ( CNRA).

La plainte sera déposée jeudi prochain, 6 août auprès de Babacar Diagne, président du Cnra. L’Ong islamique et les co-signataires entendent ainsi dénoncer ” l’apologie de l’adultère,  la promotion de la fornication et la banalisation de l’homosexualité sur fond de photographie verbale” véhiculée à travers les séries ” Infidèles ” et ” Rewolene”.

Jamra juge ” qu’il est inadmissible qu’on fasse porter à une actrice, surnommée dans le scénario Mame Diarra (ce sublime prénom généralement associé dans la conscience collective des musulmans de notre pays à l’honorable mère de Khadim Rassoul) un cahier comportant en couverture un grand drapeau arc-en-ciel, symbole de ralliement par excellence de la communauté LGBT mondiale”

Les plaignants trouvent aussi inadmissible “d’insinuer, dans les dialogues des acteurs, que cette même Mame Diarra entretiendrait une idylle avec son propre frère, un baye-fall”. ” Quel sacrilège ! Au-delà des confréries, c’est un acte diffamatoire à l’égard de toute la Oummah islamique”, fulmine Jamra. Qui estime que ” personne n’a le droit, sous prétexte que – ce n’est que de la fiction-,  d’agresser, à travers des dérives audiovisuelles, les croyants dans ce qu’ils ont de plus cher : leur foi “.

A préciser que la délégation des cosignataires de la plainte sera dirigée par Serigne Bassirou Mbacke Cheikh Astou Fall, neveu du Khalife de Touba et petit-fils de Mame Cheikh Ibra Fall. Il sera accompagné entre autres de Mame Mactar Guèye, vice-président de l’Organisation islamique JAMRA, Oustaz Mamour Fall, prédicateur religieux, membre de la Convention nationale des jeunes Tidianes du Sénégal, El Hadji Malick Fall, président du Collectif international des Talibes Cheikh, Serigne Modou Mbacké Bara Dolly, Coordonnateur de la Convergence And sameu ndonoy mag-gni.

Par ailleurs, une tournée de sensibilisation auprès des Khalifes généraux, suivie d’une marche nationale de protestation, ne sont pas exclues, en fonction du traitement qui sera réservé à leur plainte.