NETTALI.COM  – Accompagné d’une forte délégation, le Directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) s’est rendu à Touba ce vendredi. Occasion saisie par Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké pour lui exprimer son mécontentement et celui des autorités de la ville.

Lansana Gagny Sakho n’oubliera pas de sitôt son déplacement de ce vendredi à Touba. Accompagné d’une forte délégation, le Directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) était dans la cité religieuse pour faire le point sur les chantiers démarrés dans la ville afin d’améliorer le réseau d’assainissement. Mais le boss de l’Onas ne savait certainement pas que la colère du porte-parole du khalife général des mourides l’attendait. Son tort : avoir démarré des chantiers dans la cité religieuse sans en informer les autorités, notamment le khalife Serigne Mountakha Bachir Mbacké. Et c’est Serigne Bass qui s’est chargé de le lui fait comprendre.

Dans ce genre de collaborations, il faut un respect mutuel. Vous ne pouvez pas venir dans une ville comme Touba, y démarrer de tels chantiers sans en informer les autorités“, a dit le porte-parole du khalife général des mourides lors de son entretien avec la délégation du Dg de l’Onas. Et Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké de poursuivre : “Les populations de Touba ne savent rien de ce projet. Moi qui vous parle, je n’ai aucune information. Abdou Lahat Ka, le maire de la ville, est dans la même situation. Le khalife, lui-même, n’est pas informé.” “Ce que vous êtes en train de faire ne rend pas service au président de la République“, a-t-il souligné.

Parlant du projet d’assainissement lancé par l’Onas à  Touba, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké se montre très critique. “Cette ville a ses réalités. C’est vrai que tout est priorité à Touba, mais le plus urgent, c’est la grande mosquée et ses environs.” Au Directeur général de l’Office national de l’assainissement, Serigne Bass Abdou Khadre lance : “Je vous ai appelé plusieurs fois. Mais je n’ai jamais eu de réponse. Touba appartient à Serigne Touba. Donc, nous devons savoir ce qui s’y passe.”