NETTALI.COM – Comme les années précédentes, les agents de la Fonction publique n’auront pas du mouron à se faire pour l’essentiel des dépenses afférentes à la fête de la Tabaski. Les services du ministère des Finances et le Trésor s’activent déjà pour les opérations de virement des soldes. De sources proches des services de paiement, les salaires devraient être perçus au plus tard ce vendredi 25 juillet. Soit 2 à 3 jours plus tôt que de coutume.

Ce n’est pas la première fois que l’État joue au bon payeur à l’approche de la fête du mouton qui, cette année, tombe, selon les calendriers ou les coordinations de musulmans au Sénégal, entre le 31 juillet et le 1er août. Mais cette année particulièrement, il a, en plus de payer les salaires avant l’échéance, versé l’avance Tabaski depuis le mois dernier aux 130 000 agents de la Fonction publique sénégalaise. C’était l’occasion pour les enseignants qui perçoivent une avance de 50 000 FCfa, de décrier le montant dérisoire et de demander une augmentation. Surtout dans un contexte sanitaire compliqué qui a mis à l’arrêt beaucoup de secteurs, dont celui de l’enseignement.

Outre les agents de la Fonction publique, les retraités ont aussi reçu le même traitement. Les pensions ont été versées depuis début juillet et les bénéficiaires ont eu la bonne surprise de voir intégrer, au montant habituel de leur paie, l’allocation Tabaski. Pape Cheikh Seck, directeur des Pensions : «En principe, on devait payer à partir du 15 juillet, mais on a payé à partir du 8.»

Les pensions représentent à peu près 8 milliards de FCfa. Avec l’intégration des avances Tabaski, le budget est monté à 13,8 milliards de FCfa. Ils sont 134 000 bénéficiaires répartis en régime général ou cadre. Ceux de la première catégorie ont empoché, en guise d’avance, l’équivalent de la pension brute plafonnée à 60 000 Fcfa, tandis que la seconde a perçu l’équivalent de la pension brute plafonnée à 100 000 FCfa. Il est prévu pour les retraités, un échéancier de 9 mensualités pour le remboursement.