NETTALI.COM – Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, en visite mardi à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) pour constater de visu l’effectivité de la mise en œuvre du protocole édicté pour la reprise des vols internationaux. Il a insisté sur la nécessité du “respect strict des mesures” encadrant la reprise du trafic aérien international, apprend-on de ses services.

A l’issue de sa visite, Alioune Sarr “a conclu sur la nécessité du respect strict des mesures prises pour encadrer et organiser la reprise du trafic aérien international et a exhorté l’ensemble des professionnels, des voyageurs et des citoyens à faire de cette lutte contre la Covid-19 leur propre combat”, rapportent un communiqué du ministère du Tourisme et des Transports aériens, parcouru par l’Agence de presse sénégalaise.

Le ministre du Tourisme, accompagné de plusieurs de ses collaborateurs, était venu “constater de visu, l’effectivité de la mise en œuvre des mesures, tant au niveau technique que sanitaire prises pour une bonne reprise des opérations sur la plateforme de AIBD”, une semaine après la réouverture de l’Aéroport international Blaise Diagne aux vols commerciaux internationaux, le 15 juillet dernier.

Selon ses services, Alioune Sarr s’est particulièrement intéressé “aux mesures de restrictions des accès pour les accompagnateurs, l’installation de caméras thermiques, le marquage du sol pour respecter les distances physiques, les équipements individuels des agents, la réduction des risques d’encombrement à l’enregistrement, l’obligation du port de masque, la désinfection et bien sûr le protocole de prise en charge et le suivi des personnes présentant des symptômes”.

La reprise des vols internationaux a été accompagnée d’un protocole sanitaire imposant des obligations aux compagnies aériennes volant à destination du Sénégal.

Le passager en partance pour le Sénégal doit par exemple “présenter l’original d’un certificat de test Covid-19 négatif datant de moins de sept jours délivré par un laboratoire agréé” par l’Etat où il a commencé son voyage, indique un document du ministère sénégalais du Tourisme et des Transports aériens, cité par plusieurs médias.

Les autorités sénégalaises ont décidé d’appliquer la réciprocité aux pays membres de l’Union européenne, qui ont décidé de maintenir leurs frontières aériennes fermées aux vols en provenance du Sénégal.

Des vols commerciaux internationaux destinés au rapatriement avaient continué à partir et arriver par intermittence à Dakar après la fermeture des frontières aériennes.

Les frontières terrestres et maritimes restent fermées.

Le Sénégal a levé fin juin le couvre-feu et l’état d’urgence instaurés contre la Covid-19 en mars.