NETTALI.COM – L’ancien directeur général de la LONASE doit-il rouler sa langue sept fois dans la bouche avant de parler la prochaine fois ? Pour entrer dans les bonnes grâces de Maky Sall, il théorise le 3e mandat et fait l’apologie de la transhumance, tout en laissant deviner qu’il doit avoir des choses à se reprocher, relativement à sa gestion de la Loterie nationale sénégalaise.

Qui est derrière Baïla Wane, l’ancien directeur général de la Loterie nationale sénégalaise (LONASE) qui conseille au chef de l’Etat de briguer un 3e mandat, invoquant les effets néfastes du coronavirus sur le Plan Sénégal émergent ? En clair, sur les antennes de la Tfm le 9 juillet, il n’a pas hésité à souligner qu’il n’existe pas de profil capable de mener le Plan Sénégal émergent à bon port, à l’horizon 2035, si ce n’est Macky Sall lui-même. L’ex-patron de la LONASE, apparemment obnubilé par le sujet, est revenu à la charge ce samedi, via un entretien avec Seneweb pour reprendre les mêmes propos. C’est à peu près ce qu’a déclaré le ministre Amadou Ba, récemment sur Tfm, quand il envisageait la poursuite de son compagnonnage avec le chef de l’Etat jusqu’en 2035. Comme dit un adage : « Tout ce que raconte le petit maure, il l’a entendu sous la tente ». Question : Macky Sall caresse-t-il le rêve de se succéder à lui-même en 2024 pour que tous ceux qui veulent lui donner des gages promettent de l’accompagner au-delà de cette année électorale ?

Dans le cas de Baïla Wane, dont la transhumance n’a pas été récompensée par une nomination, il y a de quoi fournir des garanties à celui « qui nomme aux emplois civils et militaires » pour mériter sa confiance. Cela, d’autant plus qu’en faisant l’éloge du reniement, l’ancien directeur général de la LONASE s’est montré on ne peut plus maladroit.

Comment a-t-il pu dire, sur ces mêmes antennes de la Tfm le 9 juillet passé, qu’il avait mis sur pied le mouvement  « Baila mobilise pour Wade (BMW) », uniquement pour dissimuler le soutien qu’il apportait en cachette à Macky Sall, alors opposant à Abdoulaye Wade ? Ce membre du « Cercle des amis de Macky »  a fait une confession de taille à l’émission infos du matin de la TFM : «J’ai eu des problèmes avec le président Wade, parce qu’il voulait m’utiliser pour enfoncer Macky Sall dont-il voulait couper la tête à l’époque. Il était frustré parce que j’ai refusé de donner des documents qu’il voulait utiliser pour sanctionner Macky Sall. Il a voulu me sanctionner également parce que j’ai toujours assumé mon amitié avec Macky Sall. Et BMW était une stratégie pour échapper à des étaux», dit-il.

S’il pense que Me Abdoulaye Wade pouvait le sanctionner, est-ce à dire qu’il n’est pas blanc comme neige dans ces affaires qui lui ont valu des déboires avec la justice ? Quel secret peut bien exister Baïla Wane, Macky Sall et Abdoulaye Wade que les Sénégalais ne devraient pas connaitre ?

Ainsi, Baïla donne raison à ceux qui, sous le magistère du pape du Sopi, l’accusaient de travailler en secret pour « l’ennemi ». Sauf qu’à l’époque il n’osait pas assumer sa posture. Voilà ce qu’il disait le 12 mars 2012 :  «On tente de me coller l’étiquette d’un pro-Macky mais cela est une insulte à ma personne, à ma famille et à mes militants qui ont souffert de ma situation». Au cours de cette rencontre, il est revenu sur sa gestion à la tête de la société nationale des jeux, et sur sa relation avec le candidat Macky Sall. Selon Wane, on tente de le diaboliser et il en a marre de cette situation. Il en profite pour lever les zones d’ombre sur son soutien politique et financier à l’ex-Premier ministre. «Je le répète, je n’ai jamais financé Macky Sall», martelait l’ancien Dg de la Lonase. Avant d’ajouter qu’il ne va jamais quitter le bateau libéral, même s’il reconnait que ses militants étaient fâchés contre Wade après son limogeage. «Près de 1000 militants ont perdu leur boulot et malgré cela ils sont plus que jamais dévoués à réélire Wade à cause ma modeste personne», conclut-il.

N’est-ce pas assez pour valider les  suspicions de certains théoriciens du complot qui pensaient que certains transhumants n’étaient en réalité que des membres du réseau dormant de Macky Sall dans les entrailles du Parti démocratique sénégalais ?