NETTALI. COM- Envoyé en prison suite à une plainte pour menace de mort déposée contre lui par son grand frère Me El Hadj Diouf, Cheikh Ahmed Tidiane Fall a bénéficié d’une liberté provisoire. C’est suite au renvoi de son procès prévu devant le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Me El Hadj Diouf a traduit en justice une seconde fois, son jeune  frère utérin Cheikh Ahmed Tidiane Fall. Après qu’il l’a accusé de diffamation, l’avocat l’a attrait cette fois-ci pour menace de mort.

Arrêté et placé sous mandat de dépôt, le prévenu devait être jugé hier mercredi mais le procès a été renvoyé au 15 juillet prochain à cause de l’absence de Me Diouf. Suite au report, les avocats ont plaidé la liberté provisoire de leur client et le juge le leur a accordée.

Me Diouf a porté plainte à la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane. Il a expliqué dans sa déposition que son frère et ancien clerc  l’a appelé le samedi 20 juin à 6h51mn à partir d’un téléphone fixe pour tenir ces propos : « Tu dois acheter ton linceul parce que tu seras tué dans la semaine ». Il a confié aux enquêteurs que son frangin l’a menacé à maintes reprises mais, il n’y a jamais accordé la moindre importance.

Cheikh A. Fall a contesté les accusations et a soutenu qu’il n’a aucune raison de menacer son grand frère puisque celui-ci ne lui a rien fait.

Il a déclaré que le 19 juin, Me Diouf lui a fait passer un message par le biais d’un de ses collaborateurs, lui demandant de ne plus se mêler de ses dossiers. A son tour, il a appelé son frère qui n’a pas décroché. Alors, il lui a envoyé un message lui disant « d’arrêter, trop c’est trop ».

Pour rappel, c’est la seconde procédure que Me Diouf a initié contre son frangin. La première est en instruction chez le Doyen des juges. Ch. A. Fall a été inculpé pour diffamation et placé sous contrôle judiciaire. Il a accusé l’avocat d’avoir détourné la somme de 200 millions F Cfa d’un de ses clients dont il gérait les intérêts. D’ailleurs, l’inculpé sera auditionné au fond de ce dossier, demain vendredi