NETTALI. COM – Sous le coup d’une procédure pour faux monnayage, l’ancien parlementaire, Seydina Fall alias Bougazelli a été interrogé dans le fond de son dossier ce vendredi 19 juin. Et il a tenté de se défendre comme il a pu.

Après l’audition de ses co-inculpés la semaine dernière, c’était au tour, ce vendredi,  de Seydina Fall  Bougazelli d’être entendu au fond par le Doyen des juges. D’ailleurs, son audition était prévue le jeudi 11 juin, mais elle avait été renvoyée. Toujours est-il que lors de sa confrontation avec le juge Samba Sall, l’ex-parlementaire, qui a récemment obtenu une liberté provisoire, a nié les faits mettant tout sur le dos d’un certain «Kals».

Le responsable “aperiste” à Guédiawaye a été placé sous mandat de dépôt le 22 novembre dernier pour association de malfaiteurs, corruption, trafic de faux billets de banque. Le Doyen des juges d’instruction (Dji) lui a finalement accordé la liberté provisoire Ce, après plusieurs demandes rejetées.