NETTALI.COM – Libéré ce mercredi 17 juin à l’issue d’un face-à-face avec le doyen des juges, Samba Sall, le journaliste Cheikh Yérim Seck (CYS) a été placé sous contrôle judiciaire. Le journaliste n’a pas voulu faire de déclaration tout de suite, mais a promis de produire dans les prochaines heures, une vidéo pour faire d’autres annonces concernant cette même affaire.  

Je vais faire une vidéo prochainement sur mon site yerimpost où je ferai une déclaration. Pour l’instant, il faut que je me repose, car là où je viens, j’étais dans des conditions difficiles. Je remercie toutes les personnes qui m’ont manifesté leur soutien durant cette épreuve’’, a dit le journaliste avant de prendre la destination des Maristes, chez ses frères, puis Ouakam chez lui.

Quelques heures plus tard, celui-ci fera une autre déclaration : “Chers amis, ces trois jours ont été rudes. Permettez-moi de prendre un petit repos, avant de vous revenir avec une déclaration d’ici demain matin (aujourd’hui) au plus tard, si Dieu nous prête vie. Merci pour tout.’’

A noter que le journaliste a été inculpé pour diffusion de fausses nouvelles, diffamation et outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions.

Pour rappel, Cheikh Yérim Seck avait affirmé sur le plateau de la 7Tv que la gendarmerie avait saisi 4 milliards de francs dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Batiplus, mais seuls 650 millions avaient été consignés. Ce qui est, pour la gendarmerie, une véritable diffamation.