NETTALI.COM – Déféré au parquet, le journaliste Cheikh Yérim Seck n’a pas pu rencontrer le Procureur de la République. Après une journée passée à la cave du palais de justice de Dakar, il a bénéficié d’un retour de parquet. Il va donc passer la nuit au commissariat central de Dakar et sera reconduit ce mercredi à la cave où il attendra la décision du parquet. Selon des sources judiciaires, son dossier pourrait être confié à un juge d’instruction.

Auditionné lundi 15 juin par la Brigade de recherche de la gendarmerie de Faidherbe, Cheikh Yérim Seck avait été placé en garde à vue. Il a passé la nuit dans une chambre de sûreté de la brigade de gendarmerie de Thiong. Ce mardi 16 juin, autour de 11 heures, il a été déposé à la cave du palais de justice de Dakar. Les procès-verbaux d’enquête préliminaire ont aussi été remis au Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye afin qu’il décide de son sort.

Selon nos sources, son audition a porté principalement sur son intervention, vendredi, sur l’affaire Batiplus. Invité par Maïmouna Ndour Faye, il a soutenu que dans cette affaire, la gendarmerie a trouvé 4 milliards de Fcfa au cours de la perquisition,  mais n’a consigné que 650 millions.

Interrogé, Cheikh Yérim Seck a persisté dans ses déclarations, mais a refusé de révéler ses sources. Malgré la persistance des hommes en bleu, il a campé sur sa position.

C’est alors que le procureur, qui s’était autosaisi et qui avait demandé son audition, a été informé. Serigne Bassirou Guèye a alors demandé qu’il soit placé en garde à vue pour les infractions de diffusion de fausses nouvelles et de diffamation contre la gendarmerie nationale.