NETTALI.COM – L’arrestation de Cheikh Yérim Seck suscite toujours des vagues.  Sur sa page Facebook, Seydi Gassama d’Amnesty International dénonce une inculpation arbitraire frisant une volonté de rétrécir le champ des libertés publiques au Sénégal.

Seydi Gassama est monté en première ligne pour prendre la défense de Cheikh Yérim Seck. ” Le placement en garde à vue du journaliste Cheikh Yérim Seck ne se justifie pas. Si les faits allégués ne sont pas avérés, un démenti de la gendarmerie nationale suffit comme l’a du reste fait le ministre de la justice à propos de l’implication de son cabinet. La justice ne doit pas être utilisée pour museler la liberté d’expression et la liberté de la presse”, a déclaré M. Gassama.

Pour rappel, invité vendredi dernier sur la 7TV, Cheikh Yérim Seck était l’invité de Maïmouna Ndour Faye. A cette occasion, il s’est prononcé sur divers sujets d’actualité dont le bradage du foncier et l’affaire Batiplus. Concernant cette dernière, il a indiqué que le montant de 650 millions annoncé et qui a été saisi chez les Libanais gérant Batiplus est faux. “Je vais vous faire une révélation : la gendarmerie a saisi chez eux 4 milliards. Ils ont utilisé leurs contacts pour récupérer une partie de l’argent. Donc, ils n’ont pu tout récupérer et le reste, ce sont ces 650 millions annoncés’’, a-t-il dit à Maimouna Ndour Faye. “On a commencé à compter l’argent à 17 h jusqu’au soir. Il a fallu que la gendarmerie fasse appel à une femme qui travaille dans une banque pour qu’elle puisse le faire’’, a-t-il dit pour étayer ses propos. Il les accuse de prendre cet argent en liquide et qu’il n’y ait aucune traçabilité de cet argent. Il est allé jusqu’à accuser la famille Fares de “vol’’.

Il trouve injuste qu’on arrête Rachelle, grâce à qui on a découvert ce scandale. Il affirme que cette dernière est accusée de détournement de 126 millions. Quand on l’a interpellée, elle a clairement dit aux enquêteurs que tel n’était pas le cas. Que son directeur prenait de l’argent de la caisse. Elle leur a montré son cahier de comptes et il a été découvert que 2 milliards 800 mille F CFA ont été pris par le directeur de Batiplus. Interrogé, selon Cheikh Yérim Seck, ce dernier a soutenu utiliser cet argent pour des “dépenses exceptionnelles’’.