NETTALI.COM – Les maires Barthélemy Dias et Bamba Fall ainsi que l’activiste Guy Marius Sagna étaient mercredi après-midi sur la Corniche ouest de Dakar pour visiter les travaux du littoral.  A l’issue de cette visite, l’édile de Mermoz-Sacré-cœur annonce une plainte. Une pétition sera également lancée.

La poursuite des travaux sur le littoral met en rogne les maires Barthélemy Dias et Bamba Fall.

Soutenus par le mouvement “Frapp-France dégage” de Guy Marius Sagna, ils étaient sur les lieux ce mercredi pour vérifier si les travaux étaient suspendus. Mais à leur grande surprise, les chantiers se poursuivent. “Ils ont décidé de reprendre les travaux de destruction sur le littoral, sans attendre que la justice vide le contentieux. Cela, avec l’aval et la complicité du sous-préfet de Dakar-Plateau“, se désole le maire de Mermoz-Sacré-coeur. A l’en croire, ce n’est pas ce qui avait été retenu mardi lors de la visite d’explications sur le site avec le préfet de Dakar. C’est pourquoi Barthélemy Dias annonce une plainte pour que le juge ordonne la suspension des travaux en attendant que la justice  tranche. “Me Demba Ciré Bathily va déposer une plainte à la Section de recherches et va animer un point de presse où il vous donnera les tenants et les aboutissants de cette plainte“, a expliqué Barthélémy Dias.

Il indique que ses avocats vont demander un sursis à exécution (une décision de justice visant à suspendre les travaux) en attendant que le droit soit dit. Aussi, met-il en garde le ministre Aly Ngouille Ndiaye. “S’il y a des débordements sur ce site, ce sera la responsabilité du ministre de l’Intérieur parce qu’il sait très bien que dans un contentieux porté par des citoyens, par une commune, si le ministre ne prend pas des mesures à surseoir, il sera le seul responsable de tout trouble à l’ordre public“, soutient le maire de Mermoz Sacré Cœur.

Maire de la Médina et président de la commission Environnement et du développement durable de l’Association des maires du Sénégal (Ams), Bamba Fall justifie sa présence sur les lieux par “le souci de combattre l’injustice“. Selon lui, son collègue Barthélémy Dias est dans ses droits. “Il défend sa patrie et son peuple. Je voudrais lui manifester ma solidarité parce qu’on doit stopper l’acharnement contre de bons citoyens“, soutient-t-il. Et de poursuivre : “Nous allons nous battre pour un Sénégal stable. Non à la spoliation des terres. Nous allons rassembler nos forces et faire face au sous-préfet de Dakar-Plateau.”

Guy Marius Sagna embouche la même trompette. Il déclare que “la lutte va continuer et elle va s’intensifier parce qu’il s’agit d’un dépeçage du foncier national“. Pour l’activiste, ce qui se passe dans le cas du foncier du littoral est tout simplement inacceptable. “Cette pandémie ne nous fera pas reculer. En réalité, le couvre-feu assorti de l’état d’urgence, c’est pour lui. Il ne va pas nous empêcher de manifester. On confine l’accaparement des terres. Ils agressent le peuple sénégalais, ils agressent le littoral“, assène-t-il. “Peuple de Dakar, jeunesse de Dakar, mobilisez-vous et levez-vous pour votre dignité. Ensemble, luttons pour la sauvegarde de notre littoral”, renchérit Barthélémy Dias.