NETTALI/COM – L’agent de police Derek Chauvin, impliqué dans la mort de George Floyd, 46 ans, le 25 mai dernier, à Minneapolis, va être désormais poursuivi pour « homicide volontaire ». L’officier est accusé d’avoir volontairement maintenu une pression sur le cou du citoyen Afro-américain avec son genou, provoquant sa mort. 

Selon une information de CNN, confirmée par la sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar, le procureur général de l’État nord-américain, Keith Ellison, a décidé ce mercredi 3 juin de requalifier les faits et d’alourdir les charges qui pèsent contre Derek Chauvin.

L’officier de police, qui a été renvoyé de ses fonctions, est désormais accusé de « meurtre non prémédité » au 2e degré et non plus au 3e degré. Trois autres officiers de police seront également inculpés dans cette affaire, selon la sénatrice du Minnesota.

Une mort par « homicide »

Le médecin légiste officiel, en charge de l’autopsie de George Floyd, avait statué le 1er juin que le citoyen américain était décédé par « homicide », du fait d’une « asphyxie par pression prolongée ». Le quadragénaire a alors fait un « arrêt cardiaque et pulmonaire », à cause de son immobilisation par les forces de l’ordre.

George Floyd était soupçonné d’avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars. Il est décédé des suites de son arrestation : une vidéo montre son interpellation, lundi 25 mai dernier. L’officier Derek Chauvin, 44 ans, est aperçu en train d’appuyer son genou sur le cou du suspect pendant neuf longues minutes, alors que celui-ci indiquait avoir de grandes difficultés à respirer.

Le décès de George Floyd a suscité une vive émotion à travers l’ensemble du pays. Des centaines de milliers d’Américains ont battu le pavé pour rendre hommage au quadragénaire et pour dénoncer les violences policières et le racisme.

Avec Ladepêche.fr