NETTALI.COM – Désormais, les cas contacts ne seront plus confinés dans les hôtels mais, plutôt à domicile. Le ministère de la Santé veut réserver les hôtels aux cas positifs qui deviennent de plus en plus nombreux.

«Aujourd’hui le nombre de cas augmente et la capacité de prise en charge de nos structures de santé est en train d’atteindre leur degré de saturation.» Ce constat fait par Docteur Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d’urgences sanitaires (Cous) a poussé le ministère de la Santé à changer de stratégie dans la prise en charge des personnes contactées et des patients asymptomatiques.

Concernant les contacts, leur gestion a changé puisqu’ils seront confinés chez eux. «Au début, nous avions une prise en charge à domicile des contacts, puis nous sommes passés à un confinement des contacts dans les hôtels. Aujourd’hui, pour les contacts, la prise en charge va se faire à domicile. Donc, les contacts vont être confinés à domicile et les réceptifs hôteliers vont être dédiés aux personnes positives», révèle Dr Bousso.

Tout en expliquant que «cette stratégie permettra d’avoir beaucoup plus de capacité», il argue que leur souhait «c’est que les hôpitaux ne soient pas transformés en hôpitaux Covid et que l’ensemble des autres maladies puissent continuer à être prises en charge dans nos structures de santé».

Pour Dr Bousso, il est donc important de pouvoir avoir d’autres lits, qu’ils trouveront dans les réceptifs hôteliers qui aujourd’hui vont être prioritaires pour les patients positifs.

Pour le cas des voyageurs rapatriés récemment, Dr Bousso fait savoir que la décision qui a été prise est de revenir à la stratégie initiale qui était de faire un streaming de tous les voyageurs à l’entrée. Ainsi, révèle-t-il, «toute personne suspecte sera isolée en attendant son résultat. Et si cette personne est positive, elle va être transférée dans un centre de traitement. Pour tous les autres passagers qui arrivent au Sénégal et qui ne présentent aucun signe, ils seront laissés et devront rentrer chez eux pour se mettre en quarantaine dans leur domicile pendant 14 jours. Donc, aujourd’hui, c’est la stratégie qui est adoptée pour les voyageurs».

S’agissant des cas asymptomatiques, la blouse blanche renseigne que prise en charge extrahospitalière a commencé avec l’utilisation de structures non hospitalières pour prendre en charge les patients positifs. «Cette prise en charge extrahospitalière va s’étendre à des réceptifs hôteliers», précise-t-il. Et d’expliquer : «Aujourd’hui, on a vu que, par rapport à la capacité de nos réceptifs hôteliers qui sont aujourd’hui occupés par la plupart des contacts, il est difficile de prendre en charge certains patients positifs qui sont actuellement à domicile et que nous sommes en train d’évacuer».

D’ailleurs, à ce propos, le directeur du Cous a rappelé l’existence de sites au niveau de Guérew, à l’Hangar de l’aéroport, à Sédhiou, Bambey. A l’en croire, d’autres sites seront installés dans toutes les régions pour éviter une saturation dans les structures de santé. Mieux, Dr Bousso informe que qu’il y  d’autres sites qui vont être opérationnels dans les prochaines  heures. Il s’agit de celui de la base arienne de Thiès que l’armée a bien voulu mettre à la disposition du ministre de la santé.