NETTALI.COM – “C’est un combat entre Goliath dans lequel je m’engage et que je n’arrêterai que lorsque justice sera faite” : Nadège Dubois-Seex, dont le mari est mort dans l’accident du Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines le 10 mars, annonce ce mardi qu’elle poursuit le constructeur aéronautique. Deux jours plus tôt, Boeing a reconnu pour la première fois des défauts liés au 737 MAX.

Au mois d’avril passé, une famille kényane, installée dans la ville de Chicago aux États-Unis, avait décidé de poursuivre Boeing en justice.

Selon le site africanews, plusieurs familles ont déjà porté plainte contre l’avionneur américain du fait du crash et trois plaintes concernent Ethiopian Airlines. Des plaintes rédigées par les familles de deux Américains. À chaque fois, les proches cherchent à comprendre ce qui s’est passé.

Le Kenya est le pays qui a le plus perdu de citoyens dans le crash d‘Éthiopian Airlines qui faisait la liaison entre Addis-Abeba et Nairobi. Au moins 32 Kényans étaient à bord de l’avion, selon les estimations de la compagnie. Mais ces chiffres peuvent être plus importants étant donné la double nationalité de certaines victimes.