NETTALI.COM – Depuis quelque temps, Rewmi et l’Alliance pour la République avaient enterré la hache de guerre. Toutefois, le parti de Idrissa Seck prend le contre-pied du chef de l’Etat, qui a décidé de l’assouplissement des mesures visant à endiguer le coronavirus. Déthié Fall parle de “désengagement” du président de la République. 

Plus qu’une reculade, il s’agit d’une véritable démission du président de la République que relève  Déthié Fall, analysant le discours de lundi de Macky Sall, un mois et 21 jours après la proclamation de l’état d’urgence et du couvre-feu.

En clair, dans les colonnes du quotidien EnQuête, le député décrit “un président de la République dépassé par les événements et qui nous annonce en pleine crise son désengagement, voire sa démission, préférant renvoyer la gestion de la pandémie à la responsabilité individuelle de chaque citoyen’’.

Très critique à l’endroit du chef de l’Etat, le second d’Idrissa Seck du parti Rewmi reproche à Macky Sall un assouplissement survenu trop tôt. Car, explique-t-il, “compte tenu de nos réalités socioéconomiques, le confinement total ne peut être que l’asymptote de la courbe décisionnelle pour faire face à cette maladie”.

“Livrer les populations à elles-mêmes avec les mesures peu indiquées que vous avez prises dans la phase de croissance de cette pandémie, ne fera que précipiter le pays dans un chaos sanitaire’’, alerte-t-il.