NETTALICOM – Khady Diop a été officiellement déclarée décédée du coronavirus. Elle est supposément le 15e mort de la maladie répertoriée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale. Elle souffrait d’une anomalie cardiaque. Elle était mère de six enfants. Son époux croit dur comme fer qu’elle n’est pas emportée par le covid-19.

Samedi dernier, le ministère de la Santé et de l’action sociale, lors de son point de presse journalier, a présenté Khady Diop, 37 ans, comme le quinzième cas de décès au Sénégal lié au Coronavirus. Mamadou Thiam, son époux, ne croit pas en cette version officielle.

Selon lui, Khady Diop luttait contre une anomalie cardiaque depuis plusieurs années. Raison pour laquelle, elle a été admise aux Urgences du Centre hospitalier universitaire de Fann. Aussitôt hospitalisée, la résidente du quartier de Fass (Dakar) luttera plusieurs heures contre la mort, avant de rendre l’âme dans la nuit du vendredi au samedi, aux alentours de 4h du matin.

«C’est depuis 2016 que mon épouse a commencé à avoir des problèmes cardiaques, suite à un accouchement. Elle a, par la suite, commencé à suivre un traitement et elle allait beaucoup mieux. Mais son médecin traitant nous avait dit que la meilleure chose était qu’elle subisse une opération chirurgicale. Et il y a de cela plus de 4 mois, les médecins avaient programmé de l’opérer. J’avais même payé une partie des frais de l’opération. Mais avec la survenue de la pandémie, le centre Cuemo de Fann a été occupé par les malades du Covid-19, ce qui a retardé son opération. Dernièrement, la maladie l’avait fatiguée et elle devenait de plus en plus souffrante. Face à la douleur persistante, j’étais obligé de l’amener à l’hôpital Fann. C’est finalement le jeudi matin qu’elle a été accueillie aux Urgences et dans la nuit du vendredi au samedi, vers 3 ou 4 heures du matin, on est venu m’annoncer qu’elle a rendu l’âme… des suites du Covid-19», relate le mari qui dit s’être posé moult questions.

«Où est-ce qu’elle a pu attraper la maladie, puisqu’elle ne sortait plus pratiquement de la maison ? Comment elle a pu contaminer les infirmières qui l’ont accueillie, alors que moi, son mari et accompagnant, on m’a testé depuis jeudi et on ne m’a encore rien dit ? On ne dit pas toute la vérité aux accompagnants des patients. Pour dire vrai, j’ai vraiment peur pour nos hôpitaux et je ne comprends plus rien. (…) Tous mes voisins sont inquiets depuis que les autorités ont annoncé que mon épouse était positive au Covid-19», se désole-t-il.

Mamadou Thiam ajoute que le certificat de genre de mort a semé davantage le doute dans son esprit, surtout lorsqu’il a échangé avec le médecin.  «Il m’a dit que, même si on parle de Coronavirus, mon épouse avait fait un arrêt cardiaque», note le maître coranique qui a accompagné sa défunte épouse, enterrée le même jour à Malicounda (Mbour).