NETTALI.COM – Le commandant de la Brigade de gendarmerie de Touba et certains de ses éléments de Touba Bélel ont été mis aux arrêts de rigueur et sont actuellement détenus à Dakar. Selon le journal Enquête, ces pandores sont accusés d’avoir facilité le transport de certains voyageurs en cette période d’état d’urgence.

Incroyable mais vrai. Le commandant de la Brigade de gendarmerie de Touba est tombé et pas tout seul.

Selon le journal Enquête dans sa parution du jour, cette affaire est minutieusement gérée par le Haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire, le Général de division Jean Baptiste Tine qui a lui-même ordonné l’arrestation du chef de brigade et de ses hommes.

A l’origine, poursuivent encore nos confrères du quotidien Enquête, le commandant est accusé d’avoir facilité le transport de certains voyageurs, en violation flagrante des mesures d’interdiction du trafic inter urbain dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus et des cas communautaires notamment.

Comme le malheur ne venant jamais seul, il est en outre reproché au commandant de brigade de n’avoir pas été à la hauteur lors du différend relayé la semaine dernière par la presse entre un policier et des éléments de la gendarmerie suite à un conflit de compétence.
Le policier qui a raconté sa mésaventure avait clairement pointé un doigt accusateur sur le commandant de brigade.

Il faut également rappeler qu’un gendarme, en poste au niveau du péage de Touba, a été arrêté récemment suite à dénonciation.
En effet, des voyageurs clandestins interpellés auraient avoué avoir été aidés par ledit gendarme moyennant le versement d’une forte commission.