NETTALI.COM- La suspension des enseignements  à cause de la pandémie du Coronavirus préoccupe la  Coordination des enseignants vacataires des écoles privées du Sénégal. Son coordonnateur Samba Dabakh Cissé interpelle l’État.

« Depuis la suspension des cours dans les écoles à cause de la pandémie du Coronavirus, les enseignants du privé sont dans d’énormes difficultés d’ordre financier », alerte  la Coordination des enseignants vacataires des écoles privées du Sénégal. La cause de leurs difficultés, explique son coordonnateur Samba Dabakh Cissé, « ce sont des enseignants qui sont payés selon le nombre d’heure qu’ils ont effectué en classe et depuis lors, nous n’avons pas fait cours ». Cette situation impacte négativement leur situation financière.

D’où l’idée de ces vacataires de se réunir en coordination pour défendre leurs intérêts matériels et moraux. « Depuis que nous avons ouvert notre plateforme numérique, aujourd’hui nous sommes à plus de 500 enseignants. Nous avons des collègues qui n’ont toujours pas reçu leur salaire du mois de mars. Nous sommes un peu perplexes pour le mois d’avril. Nous souhaitons que l’Etat nous accompagne pour qu’on puisse percevoir nos salaires », plaide-t-il.