NETTALI.COM  – Dans la partie sud du pays, les forces de sécurité ont mené ce week-end une opération d’envergure pour endiguer la propagation du Covid-19. La gendarmerie a ainsi pu arraisonner deux pirogues qui transportait 16 individus en plus d’un corps sans vie.

En ces temps de pandémie du coronavirus, les zones frontalières du Sénégal sont plus que jamais surveillées. Une surveillance des forces de sécurité qui porte ses fruits.

Ce week-end à Ziguinchor, neuf pêcheurs revenus des eaux  territoriales guinéennes ont été interceptés et placés en isolement dans un centre de santé de la capitale du Sud. Dans leur pirogue, la gendarmerie a aussi découvert un corps sans vie. Une enquête est ouverte pour tenter d’élucider les circonstances  du décès. Au même moment, des prélèvements ont été effectués et envoyés à l’Institut Pasteur de Dakar.

Une autre pirogue a été arraisonnée à Elinkine dans le département de Oussouye. L’embarcation revenait également des eaux territoriales guinéennes. Elle a été interceptée  par la base navale d’Elinkine avec à son bord six individus de nationalité bissau-guinéenne.  Et c’est un établissement scolaire qui a été réquisitionné pour placer les six Bissau-guinéens en isolement.

Il faut par ailleurs signaler que les forces de l’ordre  ont dispersé ce matin une cérémonie familiale  dans la localité de Boucot Wolof située dans le département d’Oussouye.