NETTALI.COM – Le Sénégal a  célébré le soixantième anniversaire de son indépendance dans la sobriété. Pour le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, le président de la République a voulu donner un signal puisqu’il a interdit les rassemblements afin de freiner la propagation du Coronavirus.

La célébration de la fête de l’indépendance a vécu, cette année dans la plus grande sobriété. Les festivités qui accompagnaient cette fête marquant l’accession du Sénégal à sa souveraineté internationale ont été tous reportées. Pour cause, la pandémie de la Covid-19 qui sévit dans le monde. Une simple prise d’armée a suffi cette année pour célébrer la fête nationale dont le thème porte sur : «Les forces de défense et de sécurité face à la pandémie du Coronavirus».

Interrogé par la Rfm sur la sobriété de la cérémonie, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a rappelé que la situation actuelle dans le pays et partout dans le monde a justifié cette posture.

Pour lui, le chef de l’État a voulu lancé un message aux Sénégalais. «Ce qu’il faut remarquer, c’est que c’était un signal que le président de la République a lancé à l’ensemble du peuple sénégalais parce qu’il avait interdit les rassemblements. C’est l’exemple qu’il a montré avec l’organisation de cette cérémonie», dit-il.

Quant au thème choisi cette année, Aly Ngouille Ndiaye a soutenu qu’il colle bien avec l’actualité. «Je pense que nous avons tous vu la posture des forces de défense et de sécurité. Je prends d’abord le cas de l’armée qui a été d’un très grand apport. Les militaires ont été impliqués dès le début dans la lutte et dans tout le dispositif sanitaire. Les autres forces de défense ont également contribué dans la lutte», a expliqué le ministre de l’Intérieur.