NETTALI.COM – Madiambal Diagne a fait des révélations explosives sur le départ de Jean Baptiste Tine de la tête du Haut commandement de la gendarmerie. Selon lui, ce dernier devait partir aussitôt après les évènements du mois de mars dernier parce que le capital de confiance qui était placé en lui s’était beaucoup rôdé.

Invité du “Jury du dimanche”, le journaliste Madiambal Diagne a fait des révélations sur le départ du général Jean Baptiste Tine de la tête de la Maréchaussée. Le journaliste a battu en brèche l’argument selon lequel il y a “un malaise Jean Baptiste Tine“. Selon lui, ce dernier devait partir aussitôt après les évènements du mois de mars dernier.

Et de signaler : “Il est resté beaucoup trop longtemps à son poste“. Or, révèle-t-il, “quand il était question de changer le patron de la police, le général Tine devait partir. C’est par délicatesse, par volonté de garder les honneurs, et de lui permettre de partir, parce qu’il lui restait 3 mois pour prendre sa retraite, que Macky Sall l’a gardé. Il l’a gardé bien qu’après ces événements, le capital de confiance s’était beaucoup érodé. Il  fallait une reprise en main de l’appareil du commandement de la gendarmerie“, a expliqué le journaliste. Et Madiambal Diagne d’ajouter : “le Président n’a pas écouté beaucoup de ses collaborateurs qui demandaient un changement aussi bien à la police qu’à la gendarmerie. Il voulait attendre que le général Tine parte à la retraite. Entre temps, certains faits nouveaux dont je ne parlerais pas ici ont survenus.”