NETTALI.COM – Le ministère du Commerce rejette les rumeurs alertant sur une éventuelle pénurie de denrées alimentaires du fait des mesures de confinement pour endiguer le Coronavirus.

Il n’y a pas de risque de pénurie de denrées alimentaires, dans le nord du pays, liée à l’expansion de la Covid-19. Telle est la conviction du ministère du Commerce.

“A la suite de l’alerte reçue sur une éventuelle pénurie de denrées alimentaires (huile et sucre) dans la commune de Nguidjilone (Matam), le ministère du Commerce et des PME tient à préciser que tel n’est pas le cas’’, indique la tutelle dans une note parvenue hier à Nettali.

Il s’agit plutôt, selon la même source, “d’un changement du circuit de distribution’’ pour les commerçants de cette zone frontalière à la Mauritanie, habitués à s’approvisionner à partir de cette République sœur.

A en croire le ministère, depuis la fermeture de la frontière, à cause de la propagation de la Covid-19, ces derniers sont obligés de se rabattre sur les produits locaux. “Forcément, déduit-on, il fallait s’attendre à des conséquences sur les prix aux consommateurs, d’autant plus que le sucre de la CSS ne trouvait jamais preneur dans cette commune, en raison de son coût 27000 FCFA le sac, contrairement à celui qui provient de la Mauritanie, estimé entre 18.500 et 19.000 F Cfa. Idem pour l’huile dont le bidon de 20 litres coûtait entre 13.000 et 14.000 F Cfa, alors que le prix actuel est de 19500 f CFA’’.

Enfin, le ministère soutient que l’huile et le sucre “sont bel et bien présents chez tous les détaillants’’. Autrement dit, il n’y a pas de rupture de stocks.