NETTALI.COM  – Ce vendredi, la mosquée Massalikul Jinaan de Dakar est surveillée comme du lait sur le feu par les forces de l’ordre qui ne laissent personne circuler. La police y a interpellé un groupe de journalistes avant de libérer après intervention du secrétaire général du Synpics.

Interdit de circuler. C’est le mot d’ordre que la police semble appliquer aux abords de la mosquée Massalikul Jinaan. Les forces de l’ordre ont interpellé vers 14 heures un groupe de reporters. Parmi les personnes arrêtées, il y avait deux éléments de la chaîne de télévision privée Walf Tv, mais aussi des reporters de la Tfm, de l’Agence France presse (Afp), de Reuters, mais aussi de Dakar buzz. Ils étaient venus constater l’ambiance qui règne sur les lieux avec l’interdiction de la prière du vendredi. Interdiction décidée par l’Etat et que les responsables de Massalikul Jinaan ont promis de respecter suite au ndiguël du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bachir Mbacké.

Mais les journalistes ont finalement été libérés après intervention du secrétaire général du Synpics. Selon Bamba Kassé, en interpellant les journalistes, la police a surtout éviter que les interviews ne servent de prétexte à certains pour se rassembler.