NETTALI.COM – Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse ! Dans quelles courbes de la Providence, la très téméraire Selbé Ndom, a-t-elle lu que le Sénégal ne serait jamais affecté par le coronavirus, au point de jurer, comme elle sait si bien le faire quand l’incertitude l’exige d’elle pour mieux ferrer ses clients ?

Cette fois-ci les carottes semblent cuites pour cette dame douée dans l’art de couvrir sa renommée d’un vernis d’omniscience, donnant l’impression comme « le maître des horloges », de dicter ses actes au Bon Dieu himself.  L’on nous apprend qu’elle est traquée par les redoutables gendarmes de la Section de recherches, qui souhaite ce mardi 17 mars la soumettre au feu roulant d’un interrogatoire serré.

Comment, dans un tel contexte, a-t-elle pu agir avec une telle désinvolture pour une affaire qui secoue toute la planète, mobilisant de fait, les Etats et les hommes les plus puissants de la terre ? Le malheur est que de nombreux Sénégalais, chez qui la magie est érigée en mode d’appréhension du réel,  vont croire en ses paroles, en l’entendant encore débiter des propos aussi insensés qui ne relèvent que de l’irrationnel.

Elle aurait pourtant pu se garder d’un tel commentaire, après avoir essuyé plusieurs revers sur le terrain glissant de la prémonition. En 2014 déjà, elle chuta brutalement après avoir pronostiqué, pour se tromper par la suite, la victoire de Eumeu Sène sur Modou Lô. Ce dernier ayant battu Eumeu, la voyante dira, pour tenter de sauver la face, que le verdict a été changé au dernier moment, apparemment par des djinns.

Plusieurs fois, elle tentera de prédire l’issue de combats de lutte pour finir par être « terrassée » par le verdict final. Malgré ses infortunes, elle s’adonnera toujours à son jeu favori, quitte à  perturber la psychologie de sportifs, de toutes les disciplines. Et l’équipe nationale de football n’était pas épargnée.

C’est ainsi qu’une tante de Ama Baldé la menaça de ses foudres au lendemain d’un combat opposant le lutteur pikinois à Papa Sow en février 2018. « Je vais la transformer en singe (dina ko def golo) et je prends l’opinion à témoin…Nous les peulhs, on ne fait de mal à personne, mais si on nous provoque, on riposte… », avertissait cette sœur de feu Falaye Baldé, dans une vidéo devenue virale. Les promoteurs comme Aziz Ndiaye, qui avait une fois porté plainte contre la voyante, ont fait les frais de cette mégalomanie.

Plus on est de fous, plus on est joyeux. Alors qu’on pensait que la voyante qui a gagné sa notoriété dans les arènes, allait se limiter à la lutte, Selbé empiète sur le terrain politique et attire la curiosité des journalistes à la veille des échéances électorales. C’est à croire que les sondages, en la matière, ne sont pas interdits par le législateur sénégalais.

Qu’à cela ne tienne ! On aurait pu la recadrer depuis longtemps. Malheureusement, des journalistes et communicateurs traditionnels, inconscients de la gravité de leurs actes, espérant, par ce biais, gagner on ne sait quoi encore, lui ont tendu le micro. Il est peut-être même temps de sévir d’ailleurs contre ceux-là, car la médiatisation des guérisseurs et autres voyants, doit impérativement être stoppée. Tant que Selbé Ndom était restée sur le terrain de la lutte, on n’aurait pas à redire car elle ne fait du mal qu’à elle-même en se ridiculisant à travers ses nombreuses prédictions erronées. Mais qu’elle se mette à débiter pareilles sornettes dans un moment aussi sensible marqué par la psychose et le désarroi, relève certainement d’une insouciance notoire.

Pour l’heure, elle devra faire face aux gendarmes. Et l’on ose espérer, comme Mbaye Pekh, qu’elle ne se défilera pas sur les journalistes. Ils ont beau dos ceux-là, même si de leurs rangs, certains doivent impérativement être extirpés.