NETTALI.COM – Le Président directeur général de l’Iseg, Mamadou Diop est présentement à la cave du palais de Justice de Dakar. Déféré au parquet ce mercredi 11 Mars 2020, il avait bénéficié d’un retour de parquet.  Autrement dit, après plusieurs heures passées à la cave du Palais de Justice,  il était retourné au commissariat central où il a passé la nuit.

Il attend la réunion du parquet prévue à 15 heures pour connaître le sort qui lui sera réservé. Le procureur a deux options : le placer directement sous mandat de dépôt et renvoyer le dossier au tribunal des flagrants délits de Dakar. Dans ce cas, Mamadou Diop sera jugé lundi prochain. La seconde option du  Procureur, c’est de confier le dossier à un juge d’instruction, à charge pour ce dernier de placer le mis en cause sous mandat de dépôt et d’ouvrir une information judiciaire. Dans ce cas ci, le Président Directeur général de l’Iseg risquerait de durer à la Maison d’arrêt de Rebeuss avant d’être jugé, puisqu’il devra attendre la fin de l’instruction. Il existe toutefois une troisième possibilité dans cette affaire ci, celle de la médiation pénale pour éviter que Diop ne se retrouve placé sous mandat de dépôt.

Rappelons qu’il est poursuivi pour détournement de mineure et incitation à la débauche. Il est défendu par l’avocat Me Alassane Cissé.

Quant à Dieynaba Baldé, la présumée victime, son frère Ali Baldé, et son ami Abibatou Sy, dont la défense est assurée par Me Ciré Clédor Ly. Ils ont été libérés sans qu’aucune charge ne soit retenue contre eux. Ils étaient sous le coup d’une plainte de Mamadou Diop pour collecte et divulgation de données à caractère personnel.

«Provisoirement ou pas, ils ont été libérés et je suis soulagé. Ils m’ont informé tout de suite. Je me félicite de cette sage décision car ce serait dommage qu’on ajoute autre chose au traumatisme subi par Dieynaba Baldé», avait déclaré l’avocat.