NETTALI.COM- Les Sénégalais ne sont pas de bons payeurs d’impôts. C’est du moins ce que a révélé Samba Niasse , directeur général de la DGID, ce jeudi 12 mars 2020, lors de la rentrée fiscale de la Direction générale des impôts et des domaines.

D’après Bassirou Samba Niasse, DG de la DGID ” moins de 500 mille personnes cotisent sur une population active de 6 millions d’individus”. Pis, il indique que cela constitue une perte énorme estimée, au minimum, à 200 milliards de francs Cfa.

C’est pour résorber ce gap que le programme ” Yaatal” a été initié.  Lancé ce jeudi 12 mars 2020, ce programme a pour objectif de faire gagner au Sénégal un taux de pression fiscale par an, avec une cible de 20% à l’horizon 2023.

Selon M. Niasse, avec le programme ” Yaatal”, la DGID vise une planification opérationnelle pour recentrer tout le dispositif fiscal sur le citoyen. Ce,  en tant qu’acteur principal qui contribue et qui est destinataire de la collecte des impôts.

‌Il vise également à relever les défis de la contribution citoyenne pour bien maîtriser les besoins de financements des projets de politiques publiques.