NETTALI. COM- Le procès en diffamation opposant l’ancien directeur du Coud, Cheikh Oumar Hann, au journaliste Pape Alé Niang,  Mody Niang et l’ancienne présidente de l’Ofnac, Nafi Ngom, a été renvoyé au 24 mars prochain.
Prévu ce mardi 10 mars 2020 devant le tribunal correctionnel de Dakar, il a été renvoyé pour le paiement de la consignation fixée à 50.000 FCFA.

A préciser que seuls Pape Alé Niang et  Mody Niang se sont présentés à la barre. Nafi Ngom Keita a brillé par son abscence.
L’ancien directeur du Coud et actuel ministre de l’Enseignement supérieur a servi une citation au trio suite à la publication du livre de Pape Alé Niang intitulé : « Scandale au cœur de la République : le dossier du Coud ».

Les avocats de M. Hann réclament la somme de 10 milliards de FCfa en guise de dommages et intérêts. Ils demandent également aux juges d’ordonner « le retrait pur et simple de tous les exemplaires du livre sur le marché et l’arrêt de sa commercialisation ».

A défaut, la suppression de tous les passages diffamatoires qui supposément portent atteinte à l’honneur et à la considération de M. Anne, sous astreinte de 10 millions par jour de retard.

Les avocats veulent également que Pape Alé Niang, Mody Niang et Nafi Ngom Keïta soient placés sous mandat de dépôt.