NETTALI.COM – Le rapport de l’Ofnac soulève des vagues au lendemain de sa publication. Des dirigeants du Samu municipal épinglés, le président du comité de santé de la structure conteste et souligne que le principe du contradictoire n’a pas été respecté.C’est ainsi qu’il menace de saisir la justice, à son tour.

Le Samu municipal, épinglé dans le dernier rapport que l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a publié, conteste.

Dans un communiqué, le président du Comité de santé sortant, Babacar Diop, affirme que puisqu’il s’agit d’un détournement énoncé au conditionnel, rien n’est avéré. “Les enquêteurs, dans leur conclusion, ont pris le soin d’utiliser le conditionnel. Ils n’ont pu apporter aucune preuve à leurs allégations, car je n’ai jamais posé un acte susceptible de nuire au bon fonctionnement du Samu. Je précise également que le principe de la contradiction n’a pas été respecté dans cette enquête. En effet, je n’ai jamais reçu un pré-rapport pour apporter ma version des faits’’ ajoute-t-il.

Ainsi, Babacar Diop croit savoir que l’Ofnac remet en cause le caractère sérieux de ses allégations, parce que l’institution, dans son rapport, parle “tantôt de comité de santé, tantôt de comité de gestion’’. De son point de vue, on peut parler de violation du secret de l’enquête, puisqu’elle est toujours en cours.