NETTALI.COM – Plusieurs médias occidentaux, dont Radio France internationale (Rfi), rapportent que les autorités algériennes annonçaient hier soir un premier cas avéré de coronavirus sur leur sol. Après l’Égypte deux semaines plus tôt, l’Algérie devient le deuxième pays du continent africain officiellement touché par l’épidémie.

Le ministre de la Santé algérien l’a confirmé hier soir au journal de 20h sur la télévision nationale : le virus a été détecté sur un ressortissant italien, arrivé en Algérie le 17 février.

Selon le ministère, c’est le dispositif de surveillance mis en place qui a permis de signaler deux cas suspects, et parmi ces deux cas suspects, un seul s’est avéré positif. La télévision algérienne indique que le malade a été placé en quarantaine à l’institut Pasteur de la capitale. Mais les circonstances de son infection n’ont pas encore été établies.

Les autorités algériennes assurent avoir encore « renforcé le dispositif de prévention autour du cas confirmé, et le dispositif de surveillance et de veille au niveau de tous les points d’entrée » dans le pays.

La semaine dernière, un rapport publié par plusieurs épidémiologistes dans la revue The Lancet étudiait la vulnérabilité de l’Afrique par rapport au coronovirus. Selon les chercheurs, l’Algérie est l’une des trois portes d’entrée les plus importantes du l’épidémie sur le continent, avec l’Égypte et l’Afrique du Sud.