NETTALI.COM – Après que le manager du Djoloff Band, Djidiack Diouf, a été arrêté pour trafic de visas,  la chanteuse Viviane Chidid assure ses arrières, pour échapper à la prison.

Dans sa livraison de ce samedi 8 février 2020, le quotidien Kritik confirme que la diva a été obligée de se constituer partie civile pour éviter d’être impliquée, à titre de complice, dans cette affaire. En clair,  devant la gravité des faits, elle s’est déclarée victime pour éviter  toute confusion avec son manager.

Pour rappel hier, exploitant un article du journal Libération, plusieurs sites dakarois ont rapporté que Djidjack Diouf a été arrêté par les éléments de la section de recherches de Dakar pour trafic de visas. La chanteuse s’est d’ailleurs constituée partie civile, estimant être la principale victime de cette affaire dont elle ne serait au courant que lors de son audition à la Section de recherches. Selon l’accusation, ses concerts à l’étranger servaient de prétexte pour confectionner des visas à des clients présentés comme des artistes du Jolof Band.

Ainsi, ces clients payaient ensuite de fortes sommes d’argent, pendant que le célèbre manager utilisait frauduleusement le cachet de l’orchestre “Jolof Band” pour monter les dossiers de demandes de visas pour les clients, intégrés comme de faux artistes du groupe.