NETTALI.COM – Le leader générationnel Ousmane Sonko a renoué avec la harangue anti-occidentale, dans un entretien avec la presse nigérienne, en marge de sa visite à Niamey.

Invité, il  y a une dizaine de jours, à la convention nationale d’investiture de l’opposant Ibrahima Yacouba, Ousmane Sonko n’a pas été tendre avec le chef de l’Etat français dans un entretien avec la presse locale.

Il s’en est pris à Emmanuel Macron et aux présidents africains qu’il tient pour les relais de la politique africaine de la France.   «J’en profite pour dire à Macron, sur les questions d’immigration, que les populations ne font que suivre le chemin des ressources naturelles. Vous ne pouvez pas nous piller, avec la complicité de nos chefs d’Etat et vous voulez une libre circulation des biens et des ressources naturelles, sans la circulation des personnes. Or, la bonne formule c’est libre circulation des personnes et des biens. Et, souvent, les personnes ne font que suivre les ressources naturelles», dira-til.

Précisant sa pensée, il dénonce, à l’endroit du président français toujours : «Quand vous privez les gens de paix, ce qui est le cas pour la Syrie, ce qui va être le cas pour le Sahel si on ne prend pas de mesures, les gens vont chercher la paix là où elle se trouve. Quand vous les privez de ressources naturelles pour construire votre propre développement, ils vont suivre le même chemin pour aller chercher leur bien-être ailleurs.»

«Les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts à gérer. Qu’est ce qui fait que nos dirigeants s’aplatissent devant les désidératas étrangers. Qu’est ce qui fait qu’ils signent des contrats en sachant très bien que ce n’est pas dans le sens des intérêts de leurs populations. Ce sont ces problématiques qui doivent être posées. Et pourquoi les populations acceptent de laisser ces mauvais dirigeants diriger ces pays. Si on règle ces questions on règle tout le reste», laisse-t-il méditer.