NETTALI.COM  – Le décès du chauffeur dont le corps a été retrouvé lundi dans la citerne d’un camion à quelques kilomètres de Ziguinchor ne serait pas naturel. La famille parle d’assassinat et demande à la gendarmerie de faire son travail.

Baba Ndiaye. C’est le nom du chauffeur dont le corps sans vie a été retrouvé lundi à Brin dans la citerne de son camion. Il y était avec son apprenti qui est, lui, encore en vie. Mais la famille refuse de croire à la thèse de la mort naturelle. Elle parle même d’assassinat et demande à la gendarmerie de faire son travail.

Et pour cause, à en croire Aliou Diallo, membre de la famille du défunt, Baba Ndiaye a été retrouvé “le corps ensanglanté et la machoire cassée”. “Nous avons très très mal et nous estimons que la gendarmerie doit faire son travail”, dit-il. Avant d’ajouter catégorique : “Ce qui est sûr, c’est qu’ils  (Baba Ndiaye et son apprenti, ndlr) ont été brutalisés.” “Qui est ou qui sont les auteurs ? On ne sait pas, mais le corps a été violenté. Les faits révèlent qu’il y a un assassinat. Ils ont été introduits dans une citerne entièrement hermétique, ils ne pouvaient pas entrer d’eux-memes dans cette citerne. Nous pensons qu’ils ont été battus et introduits dans cette citerne”, soutient Aliou Diallo.

Peut-être que le témoignage de l’apprenti permettra de lever le voile sur cette affaire. Lui qui se trouve encore au service des urgences de l’hôpital régional de Ziguinchor.