NETTALI.COM – La société SENAC SA rejette le projet de renégociation de la concession et des tarifs sur l’autoroute à péage. Il trouve que ce sera un mauvais signal que le gouvernement du Sénégal revienne unilatéralement sur l’accord les liant.  

Le 11 juin 2018, en conseil des ministres, le président Macky Sall avait engagé le gouvernement à prendre toutes les mesures idoines pour la renégociation de la concession et des tarifs sur l’Autoroute à péage Patte d’Oie-AIBD.

Depuis lors, les choses n’ont pas bougé. Cependant, l’Etat du Sénégal n’a pas encore renoncé à son option de renégociation, devant la demande insistante des usagers.

Prenant ses devants, le directeur de Senac SA, Xavier Idier, a affiché son désaccord par rapport à toute renégociation.

En clair, s’expliquant jeudi en marge de la cérémonie de présentation des vœux de l’année 2020, le directeur général de Senac SA déclaré : « Le contrat nous fixe un ensemble de droits réciproques entre l’Etat et le concessionnaire. Aujourd’hui nous sommes au-delà de ce que le contrat nous demande de faire. Et l’idée de renégociation ne parait pas appropriée parce que l’on peut le renégocier que s’il y a une clause qui le permet et aujourd’hui, il y’en a pas ».

« Nous sommes toujours en discussion permanente. Il est dans l’intérêt de l’Etat et du concessionnaire de trouver des points d’entente. Et c’est une garantie pour tout investisseur de démontrer que le climat de rapport que nous avons avec l’Etat du Sénégal est le meilleur possible. Sinon, ce sera un mauvais signal pour l’Etat du Sénégal de vouloir de manière autoritaire renégocier les contrats», avertit-il.