NETTALI. COM –  Guy Marius Sagna est désormais le seul activiste à être maintenu en prison. La Chambre d’accusation vient d’accorder la liberté provisoire à ses deux  co-inculpés.

Fallou Galass Seck et Ousmane Sarr sont libres. La Chambre d’accusation vient de leur accorder la liberté provisoire tout en maintenant Guy Marius Sagna dans les liens de la détention. La Chambre suit ainsi le réquisitoire de l’avocat général qui, plus tôt dans la journée, avait dit non à toute possibilité d’accorder la liberté provisoire à l’activiste membre de “Frapp-France Dégage”.

“Nous étions ce matin devant la Chambre d’accusation de la Cour d’appel pour plaider notre appel contre l’ordonnance de refus de mise en liberté provisoire au profit de Guy Marius Sagna, Fallou Galass Seck et Ousmane Sarr. Mais, lorsque nous sommes arrivés devant la chambre d’accusation, il s’est trouvé que l’autre requête que nous avions introduite depuis le 6 décembre qui était relative à une main levée des différents mandats de dépôt pour violation de l’article 139 du code de procédure pénale était aussi enrôlée. Et pour une bonne distribution de la justice, la chambre a ordonné la jonction de ces deux procédures”, avait  déclaré Me Moussa Sarr au sortir de l’audience de ce matin.

Désormais, c’est un autre combat qui va démarrer pour les avocats afin d’obtenir la libération de Guy Marius Sagna en détention depuis le 29 novembre 2019 suite à une manifestation devant les grilles du palais de la République.